Tower Of Song – La murale de Leonard Cohen par El Mac & Gene Pendon [guest post par Émilie]

[Je suis très heureux de vous présenter cet article, le premier de son genre sur ce blog : un guest post. Mon amie Émilie, qui est partie vivre à Montréal son rêve canadien, partage avec nous dans cet article son admiration pour Leornard Cohen, récemment honoré d’une murale à son effigie. J’espère que, comme pour moi, son récit vous donnera envie d’aller voir cette œuvre monumentale de plus près.]

C’est un matin de janvier froid et blanc. L’hiver à Montréal. Avec mes parents, de passage, nous décidons d’aller au Musée des beaux-arts. Arpentant les salles du pavillon dédié à l’art international, nous préférons prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur. Grand bien nous en a pris ! A travers la verrière du musée, nous découvrons (et admirons) une fresque monumentale représentant Leonard Cohen, formidable artiste montréalais, décédé le 7 novembre 2016.

L’hommage d’une ville à son fils prodige

Ambassadeur de Montréal dans le monde entier, Leonard Cohen veille désormais sur sa ville natale de son doux regard mélancolique. Inaugurée le 7 novembre 2017, l’immense murale de 11 000 pieds carrés (~1022 m2) – la plus grande jamais réalisée dans la métropole – se déploie sur un immeuble de 21 étages, situé au 1420, rue Crescent. Orienté vers le nord, le portrait du poète-romancier-chanteur est visible depuis de nombreux points de la ville, notamment le belvédère du Mont Royal (NDLR : la montagne emblématique de Montréal). Ce n’est pas la première murale de Leonard Cohen à Montréal puisque l’artiste Kevin Ledo en a réalisé une en juin 2017. Perchée à 40m de hauteur, elle est située sur le boulevard Saint Laurent, près du lieu de résidence où l’artiste vécut ses dernières années.

streetart montreal leonard cohen
Photo prise depuis la verrière du musée des beaux-arts – crédit photo: Émilie Glaud

La génèse du projet : des acteurs engagés

Ce chantier colossal n’aurait pas pu voir le jour sans la volonté et les efforts concertés de plusieurs organismes, institutions et mécènes. Porté par le philanthrope Michel de la Chenelière, parrainé par l’organisme MU et soutenu par la Ville de Montréal, l’arrondissement Ville-Marie, la famille Cohen et l’université Concordia, ce projet s’inscrit dans la série Bâtisseurs culturels montréalais, que MU poursuit depuis 2010. Ces murales (sont représentés les artistes Janine Sutto, Michel Tremblay, Alys Robi, Oscar Peterson, Dany Laferrière) sont réalisées dans le cadre de projets de médiation culturelle qui impliquent des jeunes défavorisés. La fresque de Leonard Cohen est la 100e oeuvre parrainée par MU depuis sa création en 2007.

La création de l’oeuvre : 15 artistes et 2 000 heures de travail

Inspiré d’une photo prise par la fille de l’artiste, Lorca Cohen, la peinture est l’oeuvre du muraliste montréalais Gene Pendon et du portraitiste californien El Mac, secondés par 13 artistes-assistants. Gene Pendon et El Mac ont d’abord défini comment reproduire la photo en conservant son intensité et ont choisi les motifs en arrière plan : deux coeurs entrelacés, image qui ornait le recueil Book of Mercy. Ensuite, les travaux de préparation du mur ont commencé : la surface a été dégraissée et traitée pour favoriser la conservation de l’oeuvre peinte. Enfin, les artistes ont littéralement travaillé jour et nuit pendant 2 mois pour réaliser l’oeuvre. En effet, El Mac, qui s’est chargé du visage de Leonard Cohen, peignait une fois le soleil couché, préférant la quiétude de la nuit à l’agitation du jour. La murale achevée est une superbe réalisation, tant par la performance artistique qu’elle représente que par l’émotion qu’elle procure.

streetart montreal leonard cohen
Photo prise depuis le belvédère du Mont Royal – crédit photo: Émilie Glaud

→ Pour aller plus loin

Quelques liens :

Le Musée des beaux-arts de Montréal
L’organisme MU
Le site de El Mac
Le site de Kevin Ledo
La page de Gene Pedon

Si vous habitez à Montréal ou venez visiter Montréal ce printemps,

ne manquez pas la fabuleuse exposition du MAC (Musée d’Art Contemporain) sur Leonard Cohen : une brèche en toute chose / a crack in everything, du 09 novembre 2017 au 09 avril 2018. 

À écouter

Si Leonard Cohen est un complet inconnu pour vous, voici les 5 chansons incontournables à écouter sans modération. Ce classement est entièrement subjectif et n’a d’autre objectif que de vous plonger dans l’oeuvre puissante de cet artiste hors du commun :

#1 : Hallelujah (clip ci-dessus)
#2 : Suzanne
#3 : Dance Me to the End of Love 
#4 : Everybody knows 
#5 : So Long Marianne 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.